Voyage en Sicile

Novembre 2015


Port de Cefalù, au pied de la Rocca.

La Sicile montre bien une chose ! La Mafia ? Non. L'omertà l'en préserve.

La Cosa Nostra, littéralement « Ce qui est à nous ». C'est son île, ses villes, la Sicile. Celle-là, celle qui parle de patrimoine, celle qui offre vue sur mer depuis le haut des volcans, celle qui produit des vins pensifs. D'accord, même si tout est à eux, les siciliens se donnent quand même un petit côté mafieux. Le soir après un verre de trop au bar ...


Baie au large de Catania.



Ville


Arriver à Palermo, c'est plonger à la sortie de l'avion dans un jacuzzi bouillonnant, des rues en pleine effervescence, embouteillées de bulles diverses, des piétons, des touristes, mais surtout d'innombrables voitures, scooters, tri-porteurs, ... Chacun fait son propre code de la route, et le change au croisement d'après. Les assurances proposent l'option tout-risque. Le risque, c'est de ne pas adopter le code de conduite naturel qui s'installe, priorité à celui qui klaxonne !


Tranquillité illusoire dans les rues de Palermo.Vis à vis avec le paradis, Palermo. Tri-porteur, bolide à tout faire. Palermo. Lecture biblique au pied du mur. Palermo. Place réservée, Siracusa.

Au-delà, dans le calme relatif, la vie suit tranquillement son cours. Le linge pend aux fenêtres. Les effluves d'huile d'olive s'échappent de la cuisine. Les anciens surveillent les jeunes qui jouent sur le pavé. Il ne faut pas cinq minutes pour s'y sentir chez soi.


Architecture


L'économie, dû à son lourd passé gangrené, n'est plus aussi florissante qu'elle le fût aux temps jadis. Pouvant se targuer d'avoir été convoitée par toutes les puissances de la méditerranée depuis l'antiquité. Ayant été envahie, conquise et reconstruite sous un style nouveau à chaque reprise. Les édifices religieux s'érigent à la gloire de Zeus et de l'empire grec, de Jupiter et des dieux romains, à ceux des catholiques, protestants et musulmans. Toute la palette religieuse de l'Europe en sorte. Elles s'y côtoient ,sur le même palier, sans problème. En revanche, l'économie actuelle se rattrape habilement sur le prix de la visite. Amen.


Jeune et ancienne générations, en route pour la messe dominicale, Modica.

Il suffira juste de bien lire le guide pour comprendre à quelle époque et à quelle civilisation on doit ces merveilles architecturales. Elles foisonnent dans chaque quartier. Parfois resplendissantes, souvent abandonnées car elles sont simplement trop nombreuses pour être toutes entretenues. Elles laissent pourtant des pupilles qui scintilles en sortant.


Mosaïques d'or, chapelle Palatina, Palermo. Mosaïques et colonnades, chapelle Palatina, Palermo. L'imposant Duomo de Céfalù. Cathédrale de Sainte Agathe, Catania. Vestiges millénaires de la civilisation grecque, Agrigento.

Mer


En Novembre, les plages sont désertes. Contrairement à l'été. En témoigne le nombre de places sur les parkings, aussi déserts que les plages. Et malgré la fin de l'automne, après un casse-croûte ensablé composé de fromages et charcuteries locales, la baignade est un régal. Lorsqu'ils restent eux aussi ouverts en basse saison, la pêche délecte les restaurants, ce qui a le mérite de sélectionner ceux dont c'est une vraie vocation. La gastronomie italienne est un bonheur à chaque heure. Mama mia ! Que ce soit la singulière et distinguée pasta, ou le menu composé d'une demie douzaine de plats, qu'on s'asseye à table pour trois heures ou sur ses principes en achetant une tranche d'espadon grillé à un vendeur de rue.


Baie rocheuse, Acireale. Pêcheur sauvage, au fil, proche de Catane. La Sicile se réveille. Puis se couche, Siracusa. Pêcheur de carrière, à la tombée du jour, Siracusa. Fin de journée et retour au port, Ortigie.

Volcan et montagne


L'Etna, volcan le plus actif d'Europe. De quoi faire rêver. De quoi faire espérer. De quoi s'attendre à une petite éruption pendant le voyage. Guetter les fumerolles qui s'échappent du cratère et annoncent son réveil. Quand elles sont bleutées il paraît. On doute et débat sur la couleur. Se dire que s'il se manifeste, que le retour en avion sera peut-être impossible. Et pourtant, calme plat... Dommage car une semaine plus tard, il se déclenchait pour la plus grosse éruption du XXIème siècle ! Les fumerolles étaient bleutées, maintenant c'est sur ...



L'Etna, fumant éternellement.Pierres de lave, Etna. Paysage montagneux de Passopisciaro. Découpage d'ombres dans la brume du parc des Nebrodi. L'Etna au loin sur le plateau au dessus de Cesaro. Vue sur la mer de nuage.

Viticulture et œnologie



Un peu de travail pendant les vacances. Ce n'est pas une vie facile, et tout le monde n'en a pas le courage !

Cave de vinification et d'élevage, amphores en terre cuite enterrées. Domaine COS.

La viticulture en Sicile jouit des bienfaits de la méditerranée. Le soleil. Pour cultiver les vignes sans traitements, rien de mieux que l'air sec et chaud. Les maladies passent leur chemin et restent à la plage. L'herbe se dessèche rapidement et n'envahit pas les rangs. Une année sans un seul passage en tracteur est une utopie presque réalisable, pas de soufre, pas de cuivre, pas de labour. La mer. Pour rafraîchir le climat et finir lentement la maturation des baies, elle apporte quelques embruns iodés.

Le cépage phare est le Nero d'Avola, mais il y'a aussi le Frappato, le Calabrese et le Moscato bianco. Des cépages endémiques qui font des merveilles, des tanins fins malgré le soleil qui s'acharne tout l'été. Des vins frais grâce aux terroirs, parfois sur les hauteurs, au pied du volcan.

Cave de vinification en devenir. Domaine Frank Cornelissen, Etna.Amphores d'élevage mobiles, Domaine Frank Cornelissen, Etna. Bar à vin, Ortigie.


Quelques visites de caves et dégustation, chez Frank Cornelissen, chez COS, et Occhipinti. Ces vignerons travaillent tous en bio, et pour cause, presque sans soufre, tant à la vigne qu'en vinification. Les amphores sont revenues à la mode, on y laisse macérer la vendange en grappes entières, blanc comme rouge, plusieurs mois. Le vin y est élevé durant l'année, à l'instar des fûts de chêne de nos régions. Les étiquettes sont collées une à une. Dans la cave on s'y passe chaque bouteille à la main et de la musique classique. En ressortent des perles délicates, qui balaient d'une gorgée 5 ans d'études en œnologie. Gracie.



Amphores de vinification, revêtues de résine. Domaine Frank Cornelissen, Etna.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *