L’équipement du photographe

Juin 2017


L'appareil


C'est l'arme au poing, l'œil dans le viseur, le doigt sur la gâchette. C'est la respiration contrôlée, les sens en éveil, les reflex aguerris. Il faut faire corps et âme avec lui !


Reflex Canon 70D



L'appareil compte beaucoup, ses réglages comptent encore plus. Autrement dit, le boitier en lui même et ses performances représentent environ 10% pour moi, la façon dont il est utilisé, les 90% restant. Ajoutons 1% de hasard, pour l'exotisme, le compte est bon. Il serait donc possible d'aussi bien réussir la majorité des photos avec un appareil moyen. Un bon boitier, c'est seulement du confort en plus, des performances extrêmes accessibles, et il faut l'avouer, des photos surprenantes qui n'auraient pas pu être réussies de temps en temps. Un mauvais réglage, et c'est l'échec.

Le Canon 70d se situe dans les échelons du milieu de gamme, entre l'amateur confirmé et le début du professionnel. Largement réactif, gamme de réglages étendue, robuste. La vidéo et la visée directe en supplément.


Les objectifs


Fidèles munitions, il faut les charger au bon moment, au bon calibre, pour toucher le bon sujet. Chacun à son rôle.


Objectif Sigma | 17-70 mm | f/2,8-4,5 | Macro Objectif Sigma | 30 mm | f/1,4 Objectif Sigma | 70-300 mm | f/4-5,6 | Macro


  • Le premier, le Sigma 17-70mm, est un objectif à tout faire. Il embrasse une large gamme, pour être sur de ne pas être au pris au dépourvu, on capture des paysages au grand angle comme des sujets rapprochés. L'équipement polyvalent.

  • Le second, le Sigma 30mm f/1,4, est une focale large, fixe. Pas de zoom ici, mais l'avantage d'avoir une vision étendue et une profondeur de champ réduite en même temps, on peut isoler un sujet tout en conservant son environnement. Même à découvert, on tient précisément sa proie. Idéal, efficace, le préféré.

  • Ensuite, en troisième, vient le Canon 50mm f/1,4, similaire au précédent, le point de vue est plus rapproché. Le portrait est sa cible de prédilection.

  • Pour finir, l'objectif Sigma 70-300mm, le téléobjectif pour sniper. On atteint son but même loin, discrètement, au naturel. Toute la faune animale et humaine y passe sans sourciller, du plus petit insecte au plus grand mammifère. La précision du tireur d'élite doit être de mise pour avoir une prise de qualité. Difficile à manier, il a ses sujets.


La lumière


Le flash, Canon 430Ex II, c'est la puissance de feu, quand la quantité ou la qualité de lumière font défaut. Très utile en intérieur, il peut être contrôlé pour tous les effets souhaités. Tirer un portrait en studio, faire un packshot d'un objet, ou alterner avec la lumière ambiante. Il est occasionnel, la lumière naturelle est plus appréciable.


Flash Canon | 430ex II

La finalisation


Utiliser un logiciel de retouche, c'est un choix. Ce serait dommage de ne pas le faire. Chaque photo est réfléchie au déclenchement, l’œil humain est un objectif et un capteur à la fois, bien plus puissant que ceux des appareils photos. La retouche permet de ramener la photo prise à ce niveau. Ensuite, avec Photoshop, les possibilités sont infinies. Il permet de masquer les imperfections, pourquoi s'en priver ?


Photoshop CC

Lire aussi : Avant – Après | La retouche photographique.


Souriez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *